Jun
10
Event Time: tre giorni / Event Location: Località San Simone

L’expérience la plus forte que l’on peut avoir à Escolca est d’assister et se laisser emporter par le délire de la Saint Simon, fête traditionnelle locale, ou plutôt fête par antonomase. Elle a lieu une semaine avant ou après la Pentecôte (avril-mai), dure trois jours – samedi, dimanche et lundi ? et occupe littéralement tous les habitants qui préparent l’évènement avec des semaines d’avance. Elle ne se célèbre pas dans le village mais à quelques kilomètres de distance, mais dans un village champêtre qui s’appelle justement Saint Simon, un hameau de Escolca entre les territoires des villages de Mandas, Gergei et Villanovafranca. Le bourg est constitué d’édifices en maçonnerie très simple et essentielle, qui s’appellent « lolle » et servent de points de rencontre et de logements. La célébration commence et finit par une longue et lente procession au cours de laquelle le saint est transporté sur un char trainé par des boufs – d’Escolca jusqu’à Saint Simon et vice-versa – à travers Gergei à l’aller et Mandas au retour, à laquelle les habitants assistent avec un profond respect religieux et jonchent les routes de fleurs au passage du cortège

Parmi tous les motifs qui rendent la Saint Simon si fascinante, le principal est qu’il s’agit d’un mélange spontané d’éléments très différents; la célébration du saint se conjugue avec la tradition païenne qui s’est maintenue à travers les siècles : le saint et le profane, habitudes millénaires et modernes se combinent jusqu’au point de devenir inséparables. Une autre particularité est la participation considérable et enthousiaste des jeunes, qui non seulement sont en première ligne pendant les célébrations mais qui aussi jouent un rôle aussi actif au point d’assumer parfois la lourde tâche des obréris (organisateurs et promoteurs de la fête).

La Saint Simon est un événement unique, organisé par les familles d’Escolca propriétaires d’une “lolle” et qui décident au moyen d’une invitation explicite qui participera à la fête : ceux qui n’ont pas reçu l’honneur d’une telle invitation ne sont pas bien accueillis. Ni les autorités locales ni aucune autre institution ne tiennent un rôle officiel, ceux qui participent à la fête le font en tant que simple citoyen. La place au centre du bourg devient le théâtre de rituels religieux solennels mais aussi de bals et de célébrations jusqu’à l’aube. Un moment clou est ” su giru ‘e is lollas”, qui a lieu au milieu de la nuit entre le samedi et le dimanche et prévoit que les musiciens suivis des autres participants, s’arrêtent dans toutes les “lolle” pour jouer de la musique et danser : chaque propriétaire doit offrir divertissement, nourriture et boissons à “ses” hôtes.

La première partie du festival se termine avec la fin de la procession de retour, sur la place principale d’Escolca, le dimanche après le crépuscule : le saint est remis à sa place habituelle dans l’église pendant que les habitants assistent dans le silence le plus religieux. La deuxième et dernière partie a lieu le lundi, quand sur la même place se tient une fête paysanne plus conventionnelle à base de gâteaux, de chansons et de danses traditionnelles sardes.

Si vous avez envie de voir les célébrations de la Saint Simon de près, nous vous offrons diverses solutions qui vous permettront de vivre en première ligne une des fêtes les plus prenantes et les mieux préservées de la Sardaigne.